ARTS-­THÉÂTRE-­MUSIQUE-­CINEMA

Sorbonne Nouvelle
IRET/ Labo SeFeA et UFR Arts et médias

En partenariat avec l’Université Bordeaux Montaigne
et avec la participation de l’Université des Antilles, l’Université de Montpellier-­Paul Valéry

et la collaboration internationale de l’Université de Louisiane Rencontres Esthétique(s) jazz : la scène et les images
8e édition

Afriques du jazz appel2

Les Afriques du jazz

En partenariat avec Les Plateaux Sauvages, Le Festival Jazzycolors et ETC Caraïbe

20-­21 novembre 2020, Paris

Appel à communication

Responsabilité scientifique :
Sylvie Chalaye et Pierre Letessier

Terre  plurielle  et  disséminée,  aussi  bien  historique  qu’onirique  ou  fantasmée,  destination  imaginaire ou espace du retour impossible, l’Afrique est ce royaume perdu, cette utopie où s’origine la vibration qu’on finira par nommer « jazz ». Cette vibration enfouie au fond de la cale, au creux du souffle des esclavagisés, déportés aux Amériques, a été un scintillement, une luciole au sens où l’entend Didi-­Huberman que l’ordre colonial n’est pas parvenu à éteindre, et qui a fini par  questionner  l’Occident  de  l’intérieur  comme  l’explique  Christian  Béthune.  Cette  vibration  avant tout créative et artistique qui participe du salut, c’est l’esprit jazz, suspendu entre l’Afrique et les Amériques, comme un pont de lianes tressées, surgi dans la profondeur de la nuit, un pont immatériel  qui  a  permis  la  résistance  face  à  la  réification  et  la  déshumanisation  héritées  de  l’esclavage, mais aussi la reconstruction de soi.

Lire la suite de l'appel au format PDF 

es rencontres transdisciplinaires s’adressent aux universitaires, aux artistes, comme aux amateurs et critiques. Les propositions de contribution peuvent prendre la forme de communications scientifiques de 15 minutes, mais aussi de performances artistiques ou de témoignages. Elles doivent être transmises en fichier word sous la forme d’un résumé de 1000 signes maximum complété par une bio-bibliographie de 600 signes environ, avant le 1er juillet 2020, à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. & Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.